skip to Main Content
notrevraienature@gmail.com / Lac St-Jean, Québec
Qu’est-ce Que La Permaculture? Éthiques Et Principes

Qu’est-ce que la permaculture? Éthiques et principes

Le mot permaculture signifie «culture de la permanence». Beaucoup croient que ce mot désigne une méthode de jardinage. Toutefois, ici «culture» ne correspond pas seulement au fait de produire des aliments biologiques, issus de cultures écologiques. En effet, la permaculture à un sens beaucoup plus large.

Les premiers à étudier l’idée de permaculture furent les australiens Bill Mollison et David Holmgren. Ces chercheurs ont découvert et développé ce concept dans les années 70, en voulant apporter à des communautés des moyens efficaces pour être plus autonome. Depuis ce temps, même si la permaculture est encore peu ou pas connue de la majorité de la population, cette pratique s’est étendue partout sur le globe.

Aujourd’hui, on peut trouver beaucoup d’explications différentes sur ce qu’est la permaculture. Ces explications reviennent tous plus ou moins vers la même ligne de conduite. Pour nous, c’est plus qu’une simple définition, c’est plutôt un ensemble de connaissances basées sur des philosophies, des éthiques et des principes qui, une fois mis ensemble, permettent de pratiquer un mode de vie respectueux de l’environnement et qui tire vers l’auto-suffisance. C’est une science de conception qui permet de vivre dans un habitat harmonieux entre l’humain et la nature, grâce à l’entraide des acteurs d’un même milieu, qu’ils soient humains, fauniques, ou floristiques. C’est aussi une philosophie qui permet de se reconnecter avec la nature et l’environnement qui nous entoure, tout en se créant un habitat sain et naturel. Finalement, la permaculture est une approche de conception globale utilisant plusieurs concepts déjà existant comme l’agroécologie, l’agriculture biologique, l’écoconstruction, l’écocommunauté et bien d’autres. Bref, tout ce qui permet à l’humain de vivre durablement.

La permaculture se base sur des principes naturels présents depuis toujours dans l’environnement et s’inspire du fonctionnement des cycles écosystémiques. Lorsqu’on adopte ces principes, on a la possibilité de produire nos ressources localement, de façons écologiques, indépendantes et résilientes, grâce à la mise en place d’un design adapté à notre milieu de vie. En effet, mère nature est la meilleure pour implanter des systèmes de «cultures permanentes», alors pourquoi ne pas s’en inspirer? En permaculture, il y a trois grandes éthiques et douze principes de base à respecter qui permettent de nous guider dans la conception de systèmes viables pour l’humain et la planète.

Les trois éthiques fondamentales

Elles peuvent peut-être sembler évidentes, mais les trois éthiques qui suivent sont au cœur de la permaculture. Si les principes de conception sont comme les piliers de n’importe quel système permaculturel, les éthiques en sont les fondements. On peut considérer ces préceptes comme le but ultime de tout projet permaculturel et où chaque action posée devrait s’y référer.

1.Prendre soin de la Terre

Donnez et vous recevrez! La nature est probablement celle qui comprend le mieux ce dicton. La nature est source de vie pour tous les êtres vivants sur la planète. On doit la préserver et travailler avec elle de façon à la régénérer et non essayer de la contrôler. Le sol, l’eau et l’air sont les principaux élément constituant le capital naturel dont l’humain doit prendre soin pour subsister sur la planète.

2.Prendre soin de l’humain

Pour répondre à nos besoins de base (nourriture, logement, énergie, éducation, etc.) en tant qu’humains, nous devons créer des systèmes autonomes à l’échelle locale. C’est pourquoi il est essentiel de développer des relations bienveillantes et collaboratrices entre les individus d’une communauté.

2.1 Prendre soin de soi:

Il est très important de prendre soin des gens dans notre vie, mais pour cela, nous devons d’abord avoir un état de bien-être dans notre corps et notre esprit. Une personne qui n’est pas en paix avec elle-même peut difficilement prendre soin du monde qui l’entoure.

3.Partager les surplus

En appliquant cette éthique, nous respectons forcément les deux premières. Lorsque nos besoins ont été comblés, il est important de redistribuer équitablement ce dont nous n’avons pas besoin. Pas seulement aux gens, mais également à la terre. Nous pouvons partager nos surplus sous plusieurs façons (nourriture, temps, argent, énergie…).

Les 12 principes de conception

Les principes de conception en permaculture sont des principes écologiques qui se retrouvent partout dans la nature. Ils sont universels et sont appliqués comme une ligne de conduite dans n’importe quel projet. Ils doivent être considérés comme des outils qui nous guideront dans la conception d’un design permaculturel.

1.Observer, analyser et interagir avec son milieu. Chaque contexte est différent, connaître son environnement est primordial pour implanter un système permaculturel.

2. Stocker et réutiliser l’énergie au maximum. Il existe plusieurs sources d’énergies naturelles qui peuvent circuler sur un site (eau, soleil, vent, sol…), dont on peut profiter gratuitement.

3. Produire ses récoltes. On ne peut pas soutenir un système le ventre vide…

4. Appliquer l’autorégulation et accepter les rétroactions (modification des systèmes défectueux ou incomplets).

5. Utilisation des ressources et services renouvelables. Un système soutenable est un système qui produit et consomme au même rythme que la nature.

6. Ne pas produire de déchets (production en cycle). Tout déchet est une ressource non utilisée.

7. Prévoir ses dépenses d’énergie en débutant par les structures d’ensemble, puis arriver aux détails. L’ensemble d’un système doit être bien planifié avant de s’attarder à détailler chaque élément séparément.

8. Créer une synergie entre chaque élément.

  • Chaque élément doit remplir plusieurs fonctions.
  • Chaque fonction doit être remplie par plusieurs éléments.

9. Mettre en place des solutions à petite échelle (locale) et lentes, mais durables. Les petits systèmes naturels consomment beaucoup moins de ressources et d’énergies.

10. Favoriser la biodiversité dans ses écosystèmes cultivés. Plus il y a d’espèces dans un milieu, plus il y aura d’interactions bénéfiques entre eux.

11. Valoriser les effets de bordures. L’interface entre deux milieux différents est très productive.

12. Savoir réagir de façon créative aux changements que peut subir notre milieu. Le problème fait partie de la solution.

La fleur permaculturelle de David Holmgren https://permacultureprinciples.com/flower/

La permaculture est axée sur le design de milieux de vie durables, résilients, autonomes et régénératifs en prenant en considération les contextes écologiques, sociaux et économiques de chaque projet. Avec les nombreux enjeux actuels (surconsommation, dépendance aux énergies fossiles, agriculture industrielle, changements climatiques, pour ne nommer que ceux-ci), le système est de plus en plus instable. La permaculture est donc amenée à prendre de plus en plus de place dans notre quotidien. C’est un système en soit qui peut apporter des solutions concrètes et efficaces tant au niveau individuel que collectif pour les gens qui ont un mode de vie complètement déconnecté de la nature. Beaucoup parlent de révolution, mais selon nous il serait préférable de dire évolution, puisque les écosystèmes terrestres ont évolué pendant des milliers d’années, se sont adaptés et sont encore présents aujourd’hui. Alors, pourquoi ne pas évoluer dans le même sens?

Que ce soit sur un balcon ou sur une propriété de plusieurs acres, tout le monde peut pratiquer la permaculture d’une manière ou d’une autre. Avoir une alimentation saine, garder contact avec la nature, limiter notre empreinte écologique, avoir un corps et un esprit sain, sont tous des aspects essentiels à notre vraie nature. Si vous souhaitez pratiquer le jardinage écologique, produire une abondance de nourriture saine, être autonome, ou vivre plus simplement et naturellement, tout en participant à construire un futur meilleur pour nos enfants et les générations futures, vous avez tout intérêt à intégrer la permaculture dans votre vie!

Pour en savoir plus, procurez-vous notre tout nouveau

Guide d’initiation à la permaculture!

Références:

  • Bill Mollison et David Holmgren, Permaculture 1. Une agriculture pérenne pour l’autosuffisance et les exploitations de toutes tailles, 1981.
  • David Holmgren, L’essence de la permaculture, Version française.
  • Open permaculture school, Permaculture design fundamentals: Introduction to regenerative sustainability, 2014. Regenerative Leadership Institute, Inc.
Cet article comporte 4 commentaires
  1. Absolument merveilleux d’avoir accès à des informations de ce genre . Merci et longue vie à Notre vraie nature ❤️✨

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top